L'Écolonomie*

* Merci à Corinne LEPAGE qui a créé ce mot en 2008 dans Vivre autrement aux éditions Grasset.

Entreprendre sans détruire

Depuis 2017, nous souhaitons guider l'activité et le développement de notre groupe par les trois principes de la circularité :

1. L’amélioration de la productivité de l’activité et de nos sites industriels.

2. La réduction du risque au travail et la baisse de la pénibilité des postes.

3. La réduction de l’impact sur l’environnement et la prévention des pollutions.

Nous renonçons au versement de dividendes : les résultats de l’entreprise sont systématiquement réinvestis dans l’entreprise.

Au quotidien, nous décidons selon ces trois principes clés pour notre entreprise.

Au quotidien, nous travaillons un matériau hautement recyclable : l'acier.

Au quotidien, nous œuvrons pour améliorer la qualité de l'air dans les bâtiments HQE, toujours plus isolés et plus étanches.

Au quotidien, nous cherchons à réduire nos consommations d'énergies fossiles et à recycler ce qui peut l'être.

Au quotidien, à travers nos actions nous voulons participer à faire changer le monde. A faire que le monde soit plus durable.

gaine de ventilation

1/4

# Ecolonomie  Cas N°1

Axe :      Réduction de la pénibilité des postes de travail

 

Constat de départ :

Pour approvisionner les tables de découpe plasma, un opérateur manipulait jusqu’à xx tôles d’acier de 1500 x 3000 par jour. Poids d’une tôle : entre 25,2 et 43,2 kg.

 

Décision : 

Remplacer l’approvisionnement par palettes de tôles (2 Tonnes) par un approvisionnement par bobines (6 Tonnes) à dérouler.

 

Bénéfices :

Réduction effective de la pénibilité du poste de travail avec disparition à + de 90% de la manipulation de tôles associée à une augmentation de la productivité.

Nombre et temps de manutention divisé par 3 (bobines de 6T / palettes de 2T)

Réduction de notre consommation de palettes bois, soit environ 25 tonnes/an. Soit une réduction de notre impact environnemental, réduction de nos manutentions pour évacuer ce bois inutile dans nos fabrications. 25 tonnes, c’est un semi-remorque de moins sur la route !

Réduction de notre taux de chute car seule la longueur de tôle nécessaire est consommée.

# Ecolonomie  Cas N°2

Axe :      Réduction de notre consommation de ressources (cas du mastic d’étanchéité)

 

Constat de départ :

Notre consommation est très importante et le résultat est décevant en qualité et durabilité. Les temps d’application et de séchage sont longs et pénalisants.

 

Décision : 

Intégrer la pose du mastic au plus tôt dans le processus de fabrication. Cela s’illustre par deux choix :

L’utilisation de cadres pour gaines rectangulaires avec joint intégré,

L’investissement dans une agrafe-gaine avec injection de mastic intégré.

 

Bénéfices :

Réduction de notre consommation de mastic de près de 75%.

Augmentation de la qualité et de la durabilité de l’étanchéité de nos gaines.

Réduction de la pénibilité des postes de travail grâce à ces processus automatisés.

Augmentation de la productivité et de la réactivité car les temps de séchage disparaissent.

Les gaines ainsi produites sont parfaitement étanches et répondent à la norme de la classe C.

♯Ecolonomie  Cas N° 3

Axe :      Réduction de notre consommation de ressources (cas de l’électricité)

 

Constat de départ :

Basés sur un site de 8000 m2 couverts, nos consommations d’électricité sont importantes. Elles sont une réelle charge pour l’entreprise.

 

Décision : 

Remplacer, lorsque c’est possible, la soudure par point par le sertissage.

Remplacer et améliorer notre système d’éclairage.

 

Bénéfices :

 

Soudures par point :

Celle-ci a été remplacée par le sertissage pour l’assemblage des plénums et l’assemblage des cadres sur les gaines rectangulaires. Le résultat est plus qualitatif et lisse intacte la galvanisation de la tôle. Cela rend inutile l’usage de bombes de galvanisation à froid.

L’outillage utilisé est plus léger et réduit donc la pénibilité du poste de travail.

 

Eclairage des espaces de travail :

Nous avons remplacé l’ensemble des points lumineux par de l’éclairage LED, soit une baisse de la puissance installée de 80% pour une qualité d’éclairage améliorée.

Mise en œuvre de détecteurs de présence dans les lieux de passage.

♯Ecolonomie  Cas N° 4

Axe :      Rendre notre site plus écologique et utiliser une surface « inutile » de 2 500 m2.

 

Constat de départ :

Cette surface ne produisait rien et nous coûtait en entretien un entretien annuel (tonte régulière de l’herbe).

 

Décision : 

Mettre en place des cultures et de l’élevage au profit des salariés

Création d’un potager avec des légumes demandent peu d’entretien,

Création d’un verger de 35 arbres et qui en comptera à terme de plus de 60 !

Mise en place de nichoirs et hôtels à insectes,

Création d’un poulailler dans le verger composé d’une cinquantaine de volailles. Les volailles sont ainsi en charge de l’entretien du verger.

Création d’une haie fruitière composée d’une centaine d’arbustes (groseilliers, cassis, framboises …)

 

Bénéfices :

Un coût d’entretien de la parcelle réduit à zéro,

Des œufs, des fruits, des légumes et de la volaille bio proposés au personnel de l’entreprise.

La reconnexion au cycle de la nature et au « temps long ». La démonstration d’un cercle vertueux :

La nature développe elle-même les plantations réalisées.

Les volailles entretiennent les 2 000m2 du verger et empêchent la prolifération d’insectes dans les fruits.

Les volailles se nourrissent des fruits gâtés.

Les fientes de poules sont récupérées et viennent enrichir la terre du potager.

Les eaux de pluie sont récupérées pour arroser le potager et donner à boire aux poules.

Les productions abondantes inscrivent dans l’entreprise la notion de partage.

Ces cultures encouragent chacun d’entre nous à des attitudes plus éco-responsables .

Elles concrétisent la notion de « bien commun ».

♯Ecolonomie  Cas N° 5

Axe :      Réduire notre impact sur l’environnement en réduisant notre gaspillage.

 

Constat de départ :

Nous réalisons trop de gaspillage de matières, de transports …

Nous consommons trop de produits à usage unique.

 

Décision : 

Abandon des gobelets jetables à la machine à café.

Mise en place d’une fontaine à eau filtrée pour l’ensemble des salariés.

Remplacement des papiers essuie-mains par des séchoirs à mains

Remplacement d’un chariot élévateur à gaz par un chariot électrique (suppression des émissions de gaz, suppression des manutentions de bonbonnes de gaz …)

Mise en place de la GED (Gestion Electronique des Documents).

Communication par mail avec les salariés (envoi des bulletins de paie, notes d’information …)

 

Bénéfices :

Baisse de nos dépenses (chaque gaspillage a un coût pour l’entreprise)

Réduction de notre volume de déchets,

Gain de temps et de réactivité.

♯Ecolonomie  Cas N° 6

Axe :      Réduire notre impact sur l’environnement en réduisant nos consommations d’acier (matières premières la plus utilisée dans notre activité).

 

Constat de départ :

Nos productions sont souvent plus lourdes que celles présentes sur le marché,

Nous constatons un taux e chute trop importan.

 

Décision : 

Révision et remise en cause des épaisseurs de tôles utilisées.

Révision de la grille de décision des changements d’épaisseur de tôle en fonction des sections et diamètres.

Atteindre le zéro rupture dans les approvisionnements matières afin de ne plus générer de décisions inadéquates et consommatrices de temps et de matières inutiles.

 

Bénéfices :

Réduction de nos consommations d’acier de 20% environ

Réduction du poids des pièces à manipuler jusqu’à 30%, soit une réduction de la pénibilité des postes de travail en fabrication et en pose.

♯Ecolonomie : Nos projets à venir

Réduire et trier notre production de déchets

 

A ce jour, seul l’acier est trié

Nous souhaitons trier les papiers, cartons et le bois.

 

Produire de l’énergie sur notre site

 

Deux options s’offrent à nous : les panneaux solaires et les éoliennes

 

Remplacement de nos systèmes de chauffage et de climatisation

 

Nous projetons de remplacer les convecteurs « type grille-pains » et notre groupe de climatisation par une pompe à chaleur de dernière génération.

 

Végétalisation des toitures

 

La végétalisation de nos 8 000 m2 couverts permettra de réduire nos factures de chauffage et de climatisation, de favoriser la biodiversité, de réguler les eaux pluviales

 

Relocaliser au maximum nos productions et nos interventions sur chantier

 

Cette relocalisation DOIT se faire afin de favoriser l’emploi, de réduire les transports et enfin augmenter la capacité de résilience de l’entreprise.

 

Inscrire dans nos axes stratégiques la notion de bien commun

 

La renonciation de tous versements de dividendes aux actionnaires fit déjà partie de nos 4 principes de l’écolonomie. C’est une concrétisation forte du principe de l’économie circulaire qui favorise le réinvestissement des bénéfices au profit du bien commun.

© 2020 - Groupe AH Métal

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Youtube